bandeau

BTS Electrotechnique (deuxième année)

MAS

LES MACHINES ASYNCHRONES TRIPHASEES

I. Moteurs asynchrones en régime statique

AVERTISSEMENT IMPORTANT : Les pages suivantes utilisent l'éditeur de formules mathématiques mathml. Le navigateur que vous utilisez ne permet pas d'afficher correctement les formules mathématiques.
Je recommande vivement, pour obtenir une qualité d'affichage optimale, d'utiliser firefox comme navigateur.

3. Le glissement

La rotation étant asynchrone, la fréquence de rotation du moteur n est inférieure à la fréquence de synchronisme ns  : n < ns

La différence relative entre ns et n est appelé glissement g :
g = n s n n s

Cette relation peut également s'écrire grâce aux vitesses de rotation :

g = Ω s Ω Ω s

Ne nécessitant que très peu d'entretien les moteurs asynchrones sont de loin les plus employés dans l'industrie.

Exercice n°5 : Un moteur asynchrone hexapolaire tourne pour son fonctionnement nominale à la fréquence de rotation de 950 tr/min alors qu'il est alimenté sous 50 Hz.

  1. Calculer la fréquence de synchronisme.
  2. Calculer le glissement du moteur.

Remarque : Au point nominal, le glissement d'un moteur asynchrone est faible (de l'ordre de 2 à 8%).

4. Fonctionnement à vide

Exercice n°6 : Sur la plaque signalétique d'un moteur asynchrone, on lit les indications suivantes : 230 V / 400 V / 50 Hz  ; 53,7 A / 31 A  ; 16 kW  ; 950 tr/min  ; cos j = 0,86 .
On dispose du réseau 400 V / 50 Hz . Lors d'un essai à vide, on mesure :
Intensité du courant en ligne IV = 6,00 A
Puissance absorbée PV = 450 W
Fréquence de rotation nV = 998 tr/min .

  1. Déduire de la plaque signalétique, le nombre de pôle de la machine.
  2. Déterminer le couplage.
  3. Calculer le facteur de puissance à vide. Comparer avec celui de la plaque signalétique.
  4. Calculer le glissement à vide. Que pensez-vous de sa valeur.
  5. Comparer la valeur du courant de ligne à vide avec celui de la plaque signalétique. Avec laquelle des deux valeurs faut-il faire cette comparaison ? Que pensez-vous du résultat ?

Généralisation :

A vide, le rotor tourne pratiquement au synchronisme, gv » 0 , nv » ns .

A vide, l'intensité du courant en ligne n'est pas négligeable contrairement au moteur à courant continu. Il vaut de l'ordre de 20% à 80% du courant nominal. Le facteur de puissance est faible : cos j V » 0,1 à 0,2 . Le courant à vide est essentiellement un courant magnétisant qui crée le champ magnétique tournant dans l'entrefer.

5. Fonctionnement en charge

Exercice n°7 : A partir de la plaque signalétique donnée à l'exercice n°6,

  1. Donner la valeur nominale du courant de ligne.
  2. Donner la valeur du facteur de puissance nominal du moteur.
  3. Donner la valeur de la fréquence de rotation nominale du moteur.
  4. Calculer le glissement nominal.

Conclusions :

Le glissement n'est plus négligeable. Le facteur de puissance devient important car le moteur fournit de la puissance, donc le stator appelle du courant actif.

Bibliographie et sites web associés à cette page :

Un commentaire ? Une question ? Une erreur à signaler ? ... Ou juste l'envie de partager une histoire sur la physique ? Utilisez le formulaire ci-dessous.

Attention, les commentaires sont modérés et n'apparaîtront qu'après validation.

Commentaires (0)

Nom
E-mail (Conservé confidentiel)
Page perso
Titre
Commentaire
This comment form is powered by GentleSource Comment Script. It can be included in PHP or HTML files and allows visitors to leave comments on the website.
Accueil | Site Map | Photographies | Mon photoblog | Appareils Photos | Contact | Olivier Wajsfelner, professeur au lycée P. Neruda, St-Martin d'Hères, Isère.